Apprendre à dessiner en 3D

3D est l’appellation courante et populaire  de la synthèse d’images pour trois dimensions (x.y.z) qui sont les axes formant le repère orthonormé de la géométrie dans l’espace.

3d.jpg

Dessiner en 3D cumule les techniques de la CAO admettant le dessin d’objets en cours de conception sur un écran d’ordinateur.  La synthèse d’image 3D s’effectue en deux étapes dont (i) la modélisation et (ii) la visualisation appelée « rendu ».  Les nombreuses techniques utilisées séparément pour chaque étape indépendante l’une de l’autre, donnent pourtant la possibilité  d’exploitation des données modélisées par la technique de rendu. 3D est maintenant très utile en art numérique, surtout dans la réalisation des  films et de jeux vidéo.

Plusierus formations existent pour apprendre à dessiner en 3D comme Lim’art. Pour plus d’infos, cliquez ici.

Commencer par accentuer l’effet de profondeur et la position dans l’espace

Pour dessiner en 3D, il n’existe pas de recette magique. Le principe est similaire aux dessins classiques dont l’objectif est de provoquer un effet visuel attirant.  Dessiner en 3D essaye de donner un effet de profondeur. Pour ce faire, il s’agit de jongler le rapport d’échelle, la superposition, le contraste, l’épaisseur de la ligne et les effets de vision.

dessiner.jpg

Au fait, la profondeur d’un dessin 3D est une  vision provoquée par les techniques de base.  Cette technique  fondamentale est la perspective qui contribue à la maîtrise les dessins d’observation et d’imagination. Au début, il faut tout d’abord la comprendre, mais par la suite l’inspiration peut venir instinctivement. Pour dessiner en 3D, c’est la partie la plus difficile à négocier, et le reste est une question d’intuition, même pour dessiner des personnages.

Détailler, dessiner en 3D et ajouter les ombres

Il s’agit de considérer tous les paramètres relatifs à la lumière, sachant que l’ombre ne peut pas exister sans qu’il y ait de lumière. Dessiner en 3D  c’est mettre en valeur les ombres qui seront diffuses autant la source de lumière est consistante. Il s’agit d’imaginer l’ombrage selon la directionnalité de la lumière et selon son placement par rapport à l’objet.
A noter au préalable qu’il existe deux types d’ombres dont les ombres de formes trouvées directement sur les objets et les ombres portées. Les techniques se réalisent  à pas à pas jusqu’à la concrétisation avec un crayon.

Author: Samy Ly

Share This Post On